15 septembre 2012

Saint-Cyr-sur-Loire : berceau tourangeau des ronds-points choucroutes

La France a ses péchés mignons : elle entretien des spécificités qui font le charme ou l'absurdité d'un pays. Parmi ses péchés mignons, il y a un certain goût pour les dépenses inutiles. Ainsi, elle a acquis un savoir-faire dans la création d'échelons territoriaux (je ne les liste pas : ils sont nombreux et connus), l'inconvénient c'est qu'elle aime créer mais qu'elle ne sait pas supprimer. C'est un peu pareil dans le monde de l'enseignement supérieur où pour des raisons longues à détailler elle a créée des P.R.E.S dont l'utilité de certain reste à démontrer. Et puis, dans un genre différent, elle s'est attachée aux niches fiscales ou encore... aux ronds-points.

En France il y aurait environ 30 000 ronds-points (contre 10 000 en Angleterre et 5 000 en Allemagne). Il y a de tout, vraiment de tout : des plus classiques aux plus pathétiques, des plus justifiables aux plus inutiles. La Touraine en a son lot, et Saint-Cyr-sur-Loire fait figure d'exemplarité avec de nombreux ronds-points choucroutes. A croire que le député-maire Philippe Briand cumule les giratoires avec autant d'affection que le philatéliste cumule les timbres. La liste est très longue, mais en voici quelques exemples.

ecrase

Le rond-point "qu'on écrase".

Celui-ci est assez récent : il est arrivé avec l'embellissement réussi du quartier Mailloux et la réfection de la place du marché. Il est classique, discret, mais ne sert à rien. La circulation se fait essentiellement sur l'axe de la photo : à gauche peu de monde tourne, et à droite il n'y a pas de voie. Par conséquent, les automobilistes et les bus roulent dessus. Il mérite le nom du "rond-point qu'on écrase".

chv

Le rond-point du "cheval équeuté".

Ce giratoire est membre de la panoplie des ronds-points choucroutes. Même si ce n'est pas visible ici, c'est un rond-point avec une profusion d'arbres et de plantations. Avec en prime, un cheval élégant et coloré de l'artiste Stanko Kristic. Pour l'anecdote, il parait qu'il était orné d'une verge imposante malheureusement coupée par des vandales.

 

SCTRD

Les deux ronds-points suivants sont membres de la catégorie "Briand - Audiard & co".

Le premier est situé face à l'Escale (une salle de spectacle récente). Il est intéressant pour trois raisons : il est inutile (pour les mêmes causes que celui qu'on écrase), il est choucroute, et il est muni d'une statue plutôt jolie mais étrangement montée sur un plateau motorisé...

Le second est tout nouveau : chouette... Boulevard du général de Gaulle trône une statue représentant l'ancien président. Elle est en bronze, le personnage marche sur des ardoises... Choucroute spéciale puisque ce rond-point est ovale : on sent que l'idée c'était de faire un truc coûte que coûte. Cas de figure pathétique où la municipalité retravaille le plan de circulation en ayant probablement déjà en tête l'idée de mettre une belle statue au milieu du bitume et des voitures.

  

Quant à l'image ci-contre, il s'agit encore d'une œuvre de M. Audiard. Cette fourmi géante a pendant plusieurs mois voyagé de rond-point en rond-point à St Cyr. Aujourd'hui, elle a trouvé une place près du périphérique sur le parking d'un magasin d'informatique.

  

 

  


versatilePassons au rond-point "versatile" car il est intéressant.

Ce giratoire a changé trois ou quatre fois de forme en 7 ans. Comme beaucoup de rond-point français, il est d'abord inutile (les flux sont dans l'axe de la photo). Le problème ici, c'est que la voirie est excessivement large, l'idéal serait d'élargir les espaces piétons (par exemple en faisant une place) pour que les voitures ralentissent. Mais c'est cher et l'argent ne se trouve pas sous le sabot de l'œuvre de Kristic. Donc on fait un rond-point.

Au début il fut rond, mais de nombreux bus empruntent cette route et tourner autour ça prend du temps et en plus ça fatigue le dos des chauffeurs (surtout quand ils perçoivent l'ineptie de l'objet). Par conséquent, la mairie l'a transformé, mais échec! Mesures approximatives? Ou esthétique pas assez choucroute au goût de la mairie? Elle l'a retransformé quelques années après en ajoutant trois buissons, puis encore une fois les mois suivants...

La commune fait 13km² : la liste n'est pas exhaustive ; on aurait pu parler du rond-point "plume géante" ou encore du rond-point "drapeaux à gogo"...

Enfin un jour, il faudra discuter de l'étrange mode qui consiste à illuminer la nuit (par le sol) des arbres souvent jeunes et quelconques avec pour seul résultat un éclairage du ciel qui n'en a pas besoin.


Commentaires sur Saint-Cyr-sur-Loire : berceau tourangeau des ronds-points choucroutes

    Bof les commentaires !

    Posté par TURON, 17 janvier 2013 à 22:46 | | Répondre
Nouveau commentaire